Foire aux questions

Dans l’esprit de l’apprentissage, c’est d’abord l’entreprise qui est formatrice. Le Maître d’Apprentissage est un professionnel qualifié,formé, reconnu, qui entretient avec vous une relation privilégié: il vous accueille, vous aide,vous informe et vous guide pendant toute votre formation.Confiance et considération réciproques sont les clés du succès.

Dans une alternance structurée et régulière, le CFA vous apporte les compléments théoriques et techniques nécessaires, vous aide à structurer vos acquis. Le CFA propose diverses activités pour développer votre personnalité, renforcer votre autonomie, votre esprit d’équipe et de solidarité…

Le jeune doit trouver une entreprise formatrice pour la durée de la formation et s’inscrire au CFA. Ensuite, signer un contrat d’apprentissage avec cette entreprise.
Tout jeune âgé de 16 à 25 ans, ainsi que ceux ayant 15 ans dans l’année de la sortie de 3è, sans condition de diplôme.
La recherche d’employeur constitue une étape clé pour le futur apprenti, en le positionnant d’emblée en tant qu’acteur de son parcours de formation. Elle s’effectue suivant les mêmes pistes que pour une recherche d’emploi « classique » : consultation d’offres d’emploi (Pôle Emploi, presse, Internet), prospection spontanée auprès d’entreprises, activation du réseau relationnel… La qualité de rédaction des CV et lettre de motivation, une bonne préparation à l’entretien d’embauche et une solide motivation augmenteront les chances de réussite. Les démarches de recherche d’un employeur peuvent débuter idéalement dès le mois de mars pour une formation qui commence en septembre.
En complément des démarches effectuées par les jeunes eux-mêmes, certains CFA dans lesquels les jeunes se sont pré-inscrits dans l’attente de signature d’un contrat, peuvent également adresser leurs candidatures auprès d’entreprises partenaires qui les sollicitent directement en leur proposant des offres de contrats.
  • Apprendre son métier dans une entreprise et au CFA en percevant un salaire.
  • Obtenir un diplôme d’état et se faire une première expérience professionnel.
  • 80% des diplômés sont embauché à la fin de leur contrat d’apprentissage.
Préinscription à partir de la première Journée Portes Ouvertes, confirmée par une attestation de l’entreprise, puis enregistrement définitif à la signature officielle du contrat d’apprentissage sous réserve de place disponible au CFA.
C’est l’employeur qui demande le contrat à la Chambre de Métiers ou Chambre de Commerce à laquelle il est affilié.
Les Conseillères Jeunes et Entreprises pour la recherche de candidats, les CMA et CCI pour la rédaction du contrat d’apprentissage.
Un contrat d’apprentissage est signé entre l’entreprise, le jeune et son représentant légal s’il est mineur, et validé par le CFA.
Il peut être salarié ou chef d’entreprise et est responsable de l’apprenti sur toute la durée de sa formation.
Il doit lui même posséder le diplôme préparé par l’apprenti(e) ainsi qu’une expérience professionnel de 3 ans minimum ou justifié d’une expérience professionnel d’au moins 5 ans en relation avec le diplôme visé.
  • Pour pérenniser la transmission d’un savoir-faire
  • Pour intégrer et former un collaborateur aux valeurs de l’entreprise
  • Pour contribuer à la réussite d’un jeune et relever le défi de l’éco construction et du développement durable
  • Pour affirmer sa notoriété
  • Pour afficher sa fierté à perpétuer la culture BTP.